Navigation – Plan du site
La Métamorphose des corps : représentations dans les lettres et les arts de l'Espagne classique

Un vivo cadáver

la métamorphose du vivant en cadavre dans le théâtre de Calderón
Didier Souiller
p. 517-528

Résumés

Il y a un lien du théâtre de Calderón avec le fonctionnement de la vanité : la métamorphose opérée sur la scène détermine la même prise de conscience pour le spectateur, grâce au bouleversement que procure le surgissement de la mort, en assistant à une métamorphose spectaculaire ; démonstration centrale, qui se retrouve dans différents genres et qui sous-tend même le recours à certaines figures de style privilégiées.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2018.

Aperçu du texte

La présence du crâne, représentation physique de la mort, occupe une place de choix dans l’iconographie du Siècle d’Or, notamment dans le genre des vanités où tel est l’objet accompagnant invariablement les figures de saint Jérôme, saint François ou Marie-Madeleine, méditant sur un crâne pour symboliser cette étape essentielle du desengaño : la prise de conscience de la fragilité de la vie, l’illusion fugace des biens offerts par l’existence et la finitude de notre condition. Le desengaño tient traditionnellement un miroir pour marquer la nécessité d’un retour sur soi et de la contemplation de son image réelle. Dans le cadre de cet ascétisme teinté de néo-stoïcisme, qui prévaut au sein du discours religieux espagnol du Siècle d’Or et dans la mouvance de la Contre-Réforme (cf. le P. Nieremberg, Diferencia entre lo temporal y eterno, crisol de desengaños, Madrid, 1640), le lien du théâtre avec le fonctionnement de la vanité apparaît clairement : la métamorphose opérée sur la scène doi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Didier Souiller, « Un vivo cadáver », Bulletin hispanique, 117-2 | 2015, 517-528.

Référence électronique

Didier Souiller, « Un vivo cadáver », Bulletin hispanique [En ligne], 117-2 | 2015, mis en ligne le 15 décembre 2018, consulté le 19 septembre 2017. URL : http://bulletinhispanique.revues.org/4014 ; DOI : 10.4000/bulletinhispanique.4014

Haut de page

Auteur

Didier Souiller

Université de Bourgogne

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page