Navigation – Plan du site
La Métamorphose des corps : représentations dans les lettres et les arts de l'Espagne classique

Présentation

Nathalie Dartai-Maranzana et Cécile Iglesias
p. 429-430

Texte intégral

1Période de changements et de mutations, l’Espagne classique a su décliner en art et en littérature les mouvements et les transformations. Si le thème de la métamorphose demeure universel et d’une actualité manifeste dans le champ des études littéraires actuelles, le phénomène de la transmutation, abordé par la tradition critique exclusivement sous un angle philologique ou mythographique, donne lieu depuis quelques années à des études de grand intérêt sur la période du Siècle d’Or en Espagne, qui témoignent de l’opportunité d’une réflexion d’envergure sur le sujet. Par conséquent, le Centre de Recherches Interdisciplinaires sur le Siècle d’Or et la Littérature des XVIe et XVIIe siècles (CRISOL 16/17) a souhaité renouveler les approches de cette thématique en s’intéressant dans un premier temps à « la métamorphose des corps » entendue comme transformation radicale de l’être dont l’identité physique et biologique est ainsi remise en question. Par ailleurs, il nous a semblé opportun de commencer notre réflexion sur la notion de métamorphose en la prenant rigoureusement au pied de la lettre, en la déclinant à tous les genres (poésie, théâtre, prose narrative et doctrinale) et en l’envisageant aussi sous l’angle des arts visuels.

2C’est ainsi que le premier volet du présent ouvrage se compose de trois sous-parties précédées d’une longue introduction historique et poéticienne dans laquelle Philippe Rabaté met en perspective les enjeux littéraires et philosophiques de la métamorphose des corps en offrant des exemples significatifs et emblématiques de textes classiques qui abordent cette thématique et donnent naissance à une « écriture métamorphique ». La première sous-partie intitulée « Métamorphoses poétiques et visuelles » propose une analyse de la transformation corporelle des êtres dans les poèmes de Garcilaso (Juan Diego Vila), une étude littérale de la métamorphose des Héliades et de sa destinée poétique dans des sonnets de Garcilaso et de Góngora (Sandra Contamina), enfin, un parcours de la formulation poétique et visuelle du mythe d’Arachné depuis son origine ovidienne jusqu’à ses plus récentes représentations plastiques en Espagne (Elena Cano). Dans le deuxième chapitre intitulé « Métamorphoses et écriture dramatique », Yves Germain analyse les métamorphoses dans les « autos » caldéroniens pour en souligner la portée hautement morale et allégorique et Didier Souiller montre comment la transformation du vivant en cadavre dans le théâtre de Calderón de la Barca est intimement liée au « desengaño » baroque et à la vanité. Enfin, la troisième et dernière sous-partie aborde les métamorphoses corporelles dans la prose narrative et doctrinale. Ainsi Cécile Bertin-Élisabeth s’interroge sur la signification sociale et les implications des métamorphoses ichtyologiques et asines dans la littérature picaresque, notamment dans les secondes parties du Lazarillo, dans le Guzmán de Alfarache de Mateo Alemán et le Buscón de Quevedo ; enfin, Christine Orobitg s’intéresse au thème du loup-garou dans la prose doctrinale du Siècle d’Or, en se fondant sur un corpus de textes allant de la fin du Moyen Âge au dernier tiers du XVIIe siècle : récits folkloriques, traités scientifiques et médicaux, recueils de mirabilia, textes encyclopédiques et démonologiques. L’analyse de ce corpus l’amène à conclure que le discours sur la lycanthropie, fruit d’un héritage varié et contradictoire, témoigne – malgré la négation radicale du Canon Episcopi – d’une persistance du loup-garou due à une véritable fascination pour la métamorphose car celle-ci est l’expression du rêve tenace chez l’homme de la possibilité de changer.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nathalie Dartai-Maranzana et Cécile Iglesias, « Présentation », Bulletin hispanique, 117-2 | 2015, 429-430.

Référence électronique

Nathalie Dartai-Maranzana et Cécile Iglesias, « Présentation », Bulletin hispanique [En ligne], 117-2 | 2015, mis en ligne le 20 novembre 2015, consulté le 27 mars 2017. URL : http://bulletinhispanique.revues.org/3956

Haut de page

Auteurs

Nathalie Dartai-Maranzana

Université Lumière Lyon 2

Articles du même auteur

Cécile Iglesias

Université de Bourgogne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page