Navigation – Plan du site
Deuxième partie

Autoréférence et engagement dans le roman espagnol contemporain

Isabelle Fauquet
p. 719-732

Résumés

Traditionnellement considérées comme antithétiques, les notions d’autoréférence et d’engagement sont aujourd’hui associées au sein d’une écriture référentielle. L’analyse de deux récits espagnols contemporains vise à montrer comment l’autoréférence permet de cerner la spécificité de l’interrogation littéraire du réel et de réfléchir sur le rôle des écrivains dans l’espace public espagnol, qui renouent avec l’engagement littéraire sous de nouvelles modalités.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2017.

Plan

La littérature comme action ou la mise en scène de l’acte d’écriture
Du journaliste à l’écrivain
Évolution des moteurs de l’écriture
Évolution générique du récit
L’écrivain citoyen
La dimension éthique de l’autoréférence
L’objet-livre comme restitution symbolique
La littérature comme contre-pouvoir

Aperçu du texte

Les notions d’autoréférence et d’engagement sont a priori antithétiques. D’une part, en littérature, est dit autoréférentiel tout récit qui se réfère à lui-même, que ce soit de façon explicite, lorsque le texte se prend comme objet du discours, ou de façon plus large, lorsqu’il joue avec le « fonctionnement connotatif de la métatextualité ». C’est pourquoi l’autoréférence est traditionnellement considérée comme l’apanage d’une littérature qui devient « son propre miroir, son terrain de prédilection », une littérature enfermée dans la clôture du langage et qui tend vers un certain formalisme. Au contraire, l’engagement pose le problème du rapport entre la littérature et le monde, entre le littéraire et le politique, à savoir « la fonction que la société attribue à la littérature et le rôle que cette dernière entend y jouer ». L’écrivain engagé, au sens sartrien, entend participer directement, par ses œuvres, aux débats socio-politiques de son temps. Il propose ainsi une conception tr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Fauquet, « Autoréférence et engagement dans le roman espagnol contemporain », Bulletin hispanique, 116-2 | 2014, 719-732.

Référence électronique

Isabelle Fauquet, « Autoréférence et engagement dans le roman espagnol contemporain », Bulletin hispanique [En ligne], 116-2 | 2014, mis en ligne le 01 décembre 2017, consulté le 19 septembre 2017. URL : http://bulletinhispanique.revues.org/3525 ; DOI : 10.4000/bulletinhispanique.3525

Haut de page

Auteur

Isabelle Fauquet

Lycée Clémenceau, Nantes

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page