Navigation – Plan du site
Hommage à Geneviève Champeau

Avant-propos

Amélie Florenchie et Maylis Santa-Cruz
p. 513-514

Texte intégral

1Les collaborateurs de ce numéro spécial du Bulletin Hispanique s’honorent de rendre hommage à une personnalité remarquable de l’hispanisme français et international, unanimement reconnue pour ses travaux et sa réflexion théorique sur le roman espagnol contemporain. Geneviève Champeau peut en effet se prévaloir d’avoir fait évoluer les études hispaniques en donnant à la littérature contemporaine, et en particulier au roman et à la narratologie, leurs lettres de noblesse, aux côtés des études du Siècle d’Or, ou des études américanistes. Les auteures de ces lignes tiennent à saluer non seulement la pionnière, mais aussi la directrice de thèse d’exception qu’elle fut pour nous, la chercheuse, la collègue, et l’humaniste qu’elle a toujours été.

2Le présent volume réunit les communications présentées à l’occasion du colloque « Référentialité et autoréférentialité dans le roman espagnol contemporain. Bilan et perspectives », qui s’est tenu les 18 et 19 octobre 2012 à l’Université Bordeaux-Montaigne en hommage à Geneviève Champeau. Les actes du colloque ont été enrichis par les réflexions issues des échanges menés et de plusieurs contributions qui, pour des contraintes de calendrier, n’avaient pas pu être programmées. Les quatre demi-journées de cet hommage au cours duquel se sont exprimés des amis, enseignants et étudiants, ont été placées sous le signe du colloque que Geneviève Champeau avait organisé en 1991 dans cette même université et dont les actes, fondateurs des études littéraires hispanistes contemporaines, furent publiés à la MPI en 1992.

3Les contributions à l’hommage, au nombre de dix-sept, se structurent en trois parties correspondant aux axes théoriques et thématiques qui se sont dégagés de la fructueuse rencontre bordelaise : Référence et autoréférence dans le roman espagnol contemporain : bilan et perspectives. La contribution de Geneviève Champeau ouvre le volume, complétée par sa bibliographie. La première partie, intitulée : « Référence, autoréférence : approches obliques », recueille huit articles centrés sur les analyses théoriques, poétiques et métatextuelles de l’autoréférentialité. La deuxième partie : « Référence, autoréférence et engagement » rassemble cinq études consacrées aux rapports de la littérature référentielle / autoréférentielle avec ses contextes et au rôle qu’elle joue dans l’espace public et politique contemporain. Les quatre contributions de la troisième partie : « Référence, autoréférence et mémoire », posent les questions relatives au roman de la mémoire (directe) et de la post-mémoire (transmise) de la Guerre Civile mais aussi d’autres épisodes de l’histoire espagnole contemporaine.

4Nous espérons que vous aurez autant de plaisir à lire cet hommage que nous en avons eu à le préparer, et nous souhaiterions conclure ces quelques lignes en remerciant chaleureusement Geneviève Champeau, les contributeurs au volume, l’équipe d’accueil EA 3656 AMERIBER, l’UFR de Langues de l’Université Bordeaux Montaigne, ainsi que tous les collègues qui nous ont aidées et la revue qui nous accueille aujourd’hui.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Amélie Florenchie et Maylis Santa-Cruz, « Avant-propos », Bulletin hispanique, 116-2 | 2014, 513-514.

Référence électronique

Amélie Florenchie et Maylis Santa-Cruz, « Avant-propos », Bulletin hispanique [En ligne], 116-2 | 2014, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 26 mars 2017. URL : http://bulletinhispanique.revues.org/3341

Haut de page

Auteurs

Amélie Florenchie

Université Bordeaux Montaigne

Articles du même auteur

Maylis Santa-Cruz

Université Bordeaux Montaigne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page