Navigation – Plan du site
comptes rendus

Plus Oultre II. Mélanges consacrés aux littératures ibériques et ibéro-américaines offerts à Daniel-Henri Pageaux. Étude coordonnée par Sobhi Habchi

L’Harmattan, Paris, 2011
Michel Gironde
p. 791-793
Référence(s) :

Plus Oultre II. Mélanges consacrés aux littératures ibériques et ibéro-américaines offerts à Daniel-Henri Pageaux, Étude coordonnée par Sobhi Habchi, Paris L’Harmattan, 2011.

Texte intégral

  • 1   Sobhi Habchi (coord.), Plus Oultre I, Paris, L’Harmattan, 2007.

1Un triptyque de mélanges en hommage à Daniel-Henri Pageaux : voici un projet à la mesure de l’immense carrière d’un éminent comparatiste. Après un premier volet dédié à la littérature générale et comparée1, le second, dont il s’agit ici, Plus Oultre II (PO2 dans ce qui suit), publié en 2011, est consacré aux domaines ibériques, approfondis pendant une quarantaine d’années par le professeur émérite.

2PO2 est structuré en trois parties autour de l’Espagne (quatorze articles), le Portugal (dix articles) et l’Amérique latine (quatorze articles). En parcourant ces mélanges, on peut se demander de quels échos de l’enseignement et des travaux de Daniel-Henri Pageaux résonnent les travaux ici rassemblés, échos que nous tâcherons d’identifier.

  • 2Les Aventures de la lecture. Cinq essais sur le Don Quichotte, Paris, L’Harmattan, 2005.
  • 3   PO2, pp. 23-34, 47-55, 133-140.
  • 4Ibid., pp. 47-55.
  • 5Ibid., pp. 57-71.
  • 6Ibid., pp. 107-120.
  • 7Ibid., pp. 11-21.
  • 8Ibid., pp. 73-81.
  • 9Ibid., pp. 151-168.
  • 10Ibid., pp. 141-149.
  • 11Ibid., pp. 121-131.
  • 12Ibid., pp. 177-188.

3Tout d’abord, un passage obligé sur les terres de la littérature espagnole : Don Quichotte. Daniel-Henri Pageaux a lui-même publié en 2005 un petit livre sur le roman de Cervantès2. Dans PO2, le domaine espagnol comprend trois études sur Don Quichotte3, dont une renoue avec la notion classique d’influence, celle de Cervantès sur Voltaire4. D’un point de vue plus général, on peut dégager trois axes majeurs de l’enseignement critique de Daniel-Henri Pageaux : l’imagologie, la théorie de la littérature sur les genres et les poétiques, et les études thématiques. Concernant le premier axe, deux articles traitent l’un, d’images de voyageurs / résidents franco-espagnols aux XVIIIe et XIXe siècles5, et l’autre, du mythe de l’Espagne noire6. Correspondant au deuxième axe, on trouve des études sur le roman picaresque7, l’autobiographie8 et la poésie9. Le troisième axe transparaît dans deux articles sur Dieu et la religion chez le poète José Hierro10, et sur le thème de l’espace selon l’approche d’un Bachelard cher à Daniel-Henri Pageaux11. Ce dernier a par ailleurs plaidé à plusieurs reprises pour la cause des études sur les littératures régionales, au sein desquelles le « fait différentiel » est déjà solidement présent, et ce d’autant plus par ces temps de « globalisation ». Dans PO2, le domaine espagnol se clôture ainsi par avec deux articles sur la littérature et la poésie galiciennes12.

  • 13  Daniel-Henri Pageaux, Imagens de Portugal na cultura francesa, « Biblioteca Breve », ICLP, Lisbonn (...)
  • 14   PO2, pp. 209-214.
  • 15Ibid., pp. 215-224.
  • 16Ibid., pp. 225-234.
  • 17Ibid., pp. 235-248.
  • 18Ibid., pp. 249-263.
  • 19Ibid., pp. 311-318.
  • 20  Si on considère que pour le Portugal, la France a longtemps été la mère rêvée par opposition à l’E (...)
  • 21   PO2, pp. 265-266.
  • 22Ibid., pp. 279-298.
  • 23Ibid., p. 266.
  • 24Ibid., pp. 319-333.

4Le domaine portugais est ici largement imprégné du regard portugais vers la France et réciproquement, du regard français vers le Portugal sur lequel Daniel-Henri Pageaux a travaillé13. Cinq articles consécutifs sur Filinto Elísio14, le théâtre portugais au XIXe siècle15, la place de Victor Hugo au Portugal16, Eça de Queiroz17 et le Portugal de Salazar vu par la France18 traitent ainsi des relations littéraires et intellectuelles entre les deux pays. Ces regards franco-portugais posent évidemment la question de l’Autre, étudiée dans l’ouvrage au sortir d’une période aussi « fermée » aux influences extérieures que celle de la dictature de Salazar, chez les écrivains Lídia Jorge et João de Melo19. Ils renvoient par ailleurs, quoique indirectement, au sébastianisme20 incontournable au Portugal et étudié dans PO2 en termes d’images dans le théâtre du XIXe siècle. Un sébastianisme sur lequel là encore, Daniel-Henri Pageaux, avec Álvaro Manuel Machado, a livré une pénétrante analyse21. Le thème de l’insoumission, traité à propos de Tomaz Figueiredo et Eugène Ionesco22, est en parfaite correspondance avec le mythe sébastianiste car ce dernier « finit par représenter une forme de résistance aux pouvoirs en place au fil des siècles »23. Dans PO2, les mélanges portugais se terminent sur une note à la fois braudélienne et bachelardienne à la faveur d’un article traitant de la géopoétique méditerranéenne du poète Antonio Ramos Rosa24.

  • 25Ibid., pp. 461-475, 477-485.
  • 26Ibid., pp. 361-374.
  • 27Ibid., pp. 383-392.
  • 28Ibid., pp. 375-381.
  • 29Ibid., pp. 423-433.
  • 30Ibid., pp. 393-399.
  • 31Ibid., pp. 349-360.
  • 32Ibid., pp. 413-422.
  • 33Ibid., pp. 435-442.

5Dans le domaine latino-américain de l’ouvrage, pour ce qui concerne le Brésil, on notera que – permanence de la marâtre ? – l’Espagne occupe la place d’honneur avec deux de ses piliers culturels, Don Quichotte et Don Juan25. Du côté de l’Amérique espagnole, les articles de PO2 se concentrent essentiellement sur la quête d’autonomie littéraire des écrivains hispano-américains. Dans ce cadre, des esthétiques propres et adaptées à la réalité hispano-américaine sont mises au point. Elles peuvent donner lieu à des écritures ou réécritures de l’histoire, ici avec Alejo Carpentier26, romancier sur lequel Daniel-Henri Pageaux a posé son œil critique à plusieurs reprises, et Pablo Neruda27, ou à la création de nouveaux langages littéraires, tels celui baroque de Carpentier28, ceux « néo-réalistes » de l’écrivain Juan Rulfo et du cinéaste Pedro Almodóvar29, ou encore ceux ré-ordonnateurs de chaos de Jorge Luis Borges et de Claude Simon30. En outre, dans la quête de cette autonomie, les thématiques sont soigneusement choisies. C’est le cas quand certains écrivains hispano-américains mineurs à la charnière des XIXe et XXe siècles s’adressent en français aux Français31. Mais c’est aussi celui de grands auteurs comme Gabriel García Márquez, comparé dans PO2 à Jean Giono, associant dans son roman El amor en los tiempos del cólera les thèmes de la guerre, du choléra et de l’amour32, ou encore de Mario Vargas Llosa articulant esthétique picturale et érotisme dans son œuvre33.

6Le fil des résonances tissé dans PO2 autour des travaux de Daniel-Henri Pageaux donne une idée plus que consistante de la postérité – si ce mot peut ici être employé – et de la diversité de sa pensée qui s’est constamment employée, via les domaines ibériques et ibéro-américains, à dialoguer avec les cultures autres.

Haut de page

Notes

1   Sobhi Habchi (coord.), Plus Oultre I, Paris, L’Harmattan, 2007.

2Les Aventures de la lecture. Cinq essais sur le Don Quichotte, Paris, L’Harmattan, 2005.

3   PO2, pp. 23-34, 47-55, 133-140.

4Ibid., pp. 47-55.

5Ibid., pp. 57-71.

6Ibid., pp. 107-120.

7Ibid., pp. 11-21.

8Ibid., pp. 73-81.

9Ibid., pp. 151-168.

10Ibid., pp. 141-149.

11Ibid., pp. 121-131.

12Ibid., pp. 177-188.

13  Daniel-Henri Pageaux, Imagens de Portugal na cultura francesa, « Biblioteca Breve », ICLP, Lisbonne, 1983.

14   PO2, pp. 209-214.

15Ibid., pp. 215-224.

16Ibid., pp. 225-234.

17Ibid., pp. 235-248.

18Ibid., pp. 249-263.

19Ibid., pp. 311-318.

20  Si on considère que pour le Portugal, la France a longtemps été la mère rêvée par opposition à l’Espagne, la marâtre, et le roi Sébastien le père parti indéfiniment attendu.

21   PO2, pp. 265-266.

22Ibid., pp. 279-298.

23Ibid., p. 266.

24Ibid., pp. 319-333.

25Ibid., pp. 461-475, 477-485.

26Ibid., pp. 361-374.

27Ibid., pp. 383-392.

28Ibid., pp. 375-381.

29Ibid., pp. 423-433.

30Ibid., pp. 393-399.

31Ibid., pp. 349-360.

32Ibid., pp. 413-422.

33Ibid., pp. 435-442.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Gironde, « Plus Oultre II. Mélanges consacrés aux littératures ibériques et ibéro-américaines offerts à Daniel-Henri Pageaux. Étude coordonnée par Sobhi Habchi », Bulletin hispanique, 115-2 | 2013, 791-793.

Référence électronique

Michel Gironde, « Plus Oultre II. Mélanges consacrés aux littératures ibériques et ibéro-américaines offerts à Daniel-Henri Pageaux. Étude coordonnée par Sobhi Habchi », Bulletin hispanique [En ligne], 115-2 | 2013, mis en ligne le 14 février 2014, consulté le 29 mai 2017. URL : http://bulletinhispanique.revues.org/2954

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page